Bienvenue dans notre village
au coeur de la Touraine 

Accueil   |   Contact et plan

 02 47 58 55 15   |    mairie.crouzilles@wanadoo.fr

Eau, assainissement

Eau potable Assainissement collectif Assainissement non-collectif 

 

                   

Eau potable

 

La commune de Crouzilles est membre du SIAEP: Syndicat Intercommunal d'Adduction d'Eau Potable de la Région de Saint Epain. Le syndicat alimente en eau potable les communes de Saint Epain, Neuil, Crissay sur Manse, Crouzilles, Avon Les Roches et Panzoult

Trois élus communaux représentent la commune au syndicat

  • Daniel BRISSEAU 
  • Isabelle RIBIERE
  • Jean-Claude VOISIN
  • Suppléant: Gérard NOREL

 

Actuellement, le contrat de fermage est assuré par la société SAUR:
 Le site de la société SAUR  où vous retrouverez tous les renseignements souhaités
le  formulaire de demande de branchement

Logo ARS► L'ARS (Agence régionale de la santé) suit la qualité des eaux potables qui est disitribué dans les réseaux jusqu'à votre robinet.

 La réglementation et les risques sanitaires:
La directive 98/83/CE du 3 novembre 1998 relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine constitue le cadre réglementaire européen en matière d’eau potable.
Cette directive s’applique à l’ensemble des eaux destinées à la consommation humaine, à l’exception des eaux minérales naturelles et des eaux médicinales.
Elle concerne notamment les eaux fournies par un réseau de distribution public ou privé et les eaux conditionnées.

  • La bactériologie
  • Les nitrates
  • Les pesticides
  • le chlorure de vinyle monomère
  • les ions perchlorates

2016:  Bulletin d'analyse de la  qualité des eaux potables 2016

 

 Publication de la qualité des eaux dans le département d'Indre et Loire

 

 


 

 

Assainissement collectif  et assainissement autonome

 

 

L'assainissement collectif
 

La commune de Crpouzilles est équipée d'une station d'épuration pour assurer l'assainissement collectif des habitations du bourg de Crouzilles ainsi que celles de Mougon et de la Tuilerie.
Le raccordement à l'assainissemnt collectif est obligatoire pour les habitations concernées.

Rappel important: les eaux pluviales ne doivent en aucun cas être collectées avec les eaux usées.

Les tarifs de l’assainissement: 

► A compter du 1er JUILLET 2016

  • PART FIXE : 158 € (cent cinquante euros) par semestre
  • PART VARIABLE : 1.58 € (un euro cinquante centimes) par m3 consommé

 

► Les autres dispositions relatives à la part variable  :

  • Forfait correspondant à une consommation de 60 m3 d’eau appliqué dans les cas suivants :
    • Pour les foyers qui ne sont pas raccordés au réseau d’adduction d’eau potable
    • Pour les foyers qui ont un compteur d’eau mais qui utilisent un autre moyen d’alimentation en eau potable.
  • Forfait correspondant à une consommation de 100 m3 d’eau appliqué pour les personnes qui consomment de l’eau pour leur usage professionnel et qui n’ont qu’un compteur.

 


 

L'assainissement non collectif

 

Extrait notamment du document du  SATESE:

"Toutes les habitations non raccordables à l'assainissement collectif se doivent d'être équipées d'un assainissement autonome adapté."

 

► Qu’est-ce que le SPANC ?

Le principal objectif du Service Public d’Assainissement Non Collectif est d'assurer une meilleure qualité de l'eau afin de garantir un cadre de vie et un environnement protégés.
Compétente en matière de contrôle des ANC, la CCB a donc mis en place son SPANC depuis le 1er Janvier 2006, et a décidé d’en confier la gestion au Service d’Assistance Technique à l’Epuration et au Suivi des Eaux d’Indre et Loire (SATESE 37).
Le SPANC-SATESE assure le contrôle des dispositifs nouveaux ou à réhabiliter.
 
 
 
► A quoi sert le contrôle ?

La loi sur l'eau de 1992 est désormais le cadre global d'une gestion où l'eau est un patrimoine collectif. Un patrimoine qu'il est notamment nécessaire de protéger par la généralisation de l'assainissement des eaux usées.
Cette loi renforce le rôle des collectivités territoriales dans le domaine de l'assainissement, par la transcription en droit français de la directive européenne du 21 mai 1991 sur les eaux résiduaires.
C’est donc dans ce cadre que les services du SPANC-SATESE vérifient que les installations répondent bien aux normes.
 
 
 
► Comment s’effectuent les contrôles pour les dispositifs nouveaux ?
 
1ère étape : Elaboration du projet
  1. Le particulier retire un dossier type en Mairie
  2. Conception du projet avec l’aide de l’entreprise choisie pour les travaux.
2ème étape : Intervention du SPANC-SATESE
  1. Visite d’un technicien
  2. Un compte-rendu et un avis (favorable ou défavorable) sur le projet présenté sont adressés au particulier.
3ème étape : Réalisation du dispositif (si avis favorable).
 
4ème étape : Vérification de la réalisation
  1. Le particulier avertit le SPANC-SATESE que les travaux sont achevés
  2. Visite d’un technicien avant le recouvrement du dispositif
  3. Un compte-rendu et un avis sur la conformité de l’ensemble du dispositif d’ANC sont adressés au particulier.
5ème étape : Recouvrement définitif du dispositif (si avis conforme).
 
 
 
► Comment s’effectuent les contrôles pour les dispositifs existants ?
 
Concernant le contrôle des dispositifs existants, une vaste opération de diagnostic des installations d’ANC, menée sous maîtrise d’ouvrage du SATESE 37 est en cours sur l’Indre-et-Loire.